Dojang log

a.jpgVous trouverez ici mes réflexions concernant ma propre pratique ou la pédagogie au Dojang.

Omote-Ura : une Tradition martiale

(article originalement paru dans le magazine Dragon Hors Série Aikidô de décembre 2015. Il a été légèrement modifié, notamment par l'utilisation de termes coréens ; des termes ne se trouvant qu'en japonais et n'ayant pas d'équivalent en coréen seront conservés et surlignés en jaune)

choe-yong-sul-action-2.jpg

Déstructuration par le professeur CHOE Yongsul

 

Le thème d’Omote et Ura renvoie à la conception taoïste basée sur la dichotomie, les fameux principe négatif (Eum, ) et principe positif (Yang, , ), qui, par la dynamique de leur relation, donne l’énergie (Gi, , ) nécessaire à la manifestation de la Vie. Omote () et Ura () en sont une sous-catégorisation, se concentrant sur le thème du visible-invisible, le premier incluant le montré, la face, l’adret, l’obvers, … ; le second le caché, le pile, l’ubac, le revers, … D’un point de vue martial, on pourra ainsi distinguer ce qui est immédiatement perceptible par l’œil et par l’oreille (Omote) de ce qui ne se découvre qu’en expérimentant, notamment de manière kinesthésique (Ura).

 

Lire la suite

Le Polissage de Mille Jours

(article originalement paru dans le magazine Dragon Hors Série Aikidô de juillet 2014. Il a été légèrement modifié, notamment par l'utilisation exclusive de termes coréens)

2009_0720hapki0348.JPG

Le combat recouvre beaucoup d’aspects très différents mais, lorsqu’on essaye de le décrire de l’intérieur, il est volontiers qualifié par des termes tels que « chaos », « choc », « surprise », « incertitude », « peur » ou encore « sentiment de survie ». Afin de mieux s’y préparer, il convient de privilégier les entraînements avec un partenaire (voire plus), seuls à même de créer une représentation du combat avec, au moins de manière partielle, un environnement incertain.

L’entraînement en solitaire n’est donc qu’un pis-aller quand on n’a personne sous la main car il est quasiment une antithèse du travail avec un partenaire. Au contraire, il s’agit d’une activité maitrisée, au moment et au rythme décidés à l’avance et au résultat souhaité, sans pression liée à notre « survie ». Cependant, attendu que l’on doit s’entrainer le plus souvent possible pour progresser, l’entraînement seul ne doit pas être négligé, d’autant plus que ses bénéfices dépassent souvent le cadre du seul combat (notamment en termes de santé et de longévité).

Pour qualifier ce travail permanent à effectuer seul, les Coréens utilisaient parfois le terme de « Polissage de Mille Jours » (Cheonil Suryeon, 천일 수련, 千日修鍊) ou encore celui de « Perfectionnement au Combat de Mille Jours » (Cheonil Mugong, 천일 무공, 千日武功). Equivalant à environ trois ans, ces mille jours représentent traditionnellement le temps nécessaire pour acquérir durablement une ou plusieurs qualités.

Décrire les exercices traditionnels ou modernes à accomplir seul prendrait tout un volume, ce qui ne peut être fait dans le cadre d’un seul article. Plutôt que de faire une liste à la Prévert, je vous en donnerai les grands principes en scindant ce travail en différents types de points de vue (Gwan,), selon l’objectif du moment que l’on cherche à atteindre, selon le degré de spécialisation ou de transversalité souhaité. Les deux points de vue principaux que j’utiliserai ici sont, pour l’un, le travail selon les cinq axes du combat (un découpage de type Ohaeng) et, pour l’autre, un travail selon les trois principaux axes du Hapgi (tels que définis dans l’article précédent : « Hapki, L’Aiki vu de Corée » paru dans le Dragon hors-série n°4).

Lire la suite

Et c'est reparti !

david-constant-assouplissement.jpg

Après des semaines sans entraînement... (photo non contractuelle)

L'été se termine doucement et ce jeudi a été l'occasion du premier cours de la saison 2012. Petit retour sur une reprise sur les chapeaux de roue Cool

Lire la suite

Vie du site

20100104-0004.jpgPetit point surla vie du site Cool

Comme certains l'ont peut-être constaté, ce site change petit à petit de peau. Oh, rien de bien révolutionnaire mais, par petites touches, sa forme change. Je sais qu'il suffit de regarder pour s'en rendre compte mais, comme le dit la maxime, "même si cela va sans dire, cela va mieux en le disant". Donc, peu de choses :

-  petites modifications graphiques de ci, de là. Où j'ai essayé de donner un style un peu moins lourd (notamment avec l'utilisation abusive des cadres).

- apparition d'un agenda autour du thème de la Corée d'avant-hier. N'hésitez pas à m'envoyer vos dates de stage ou de démonstrations.

- suppression du forum : inutile bien que sympathique et remplacé par le point suivant.

- apparition des commentaires pour chaque article. Je n'avais pas activé cette option, pensant que mes traductions ne pouvaient appeler de commentaire, ni de question car ce n'aurait pas été les auteurs qui y auraient répondu, mais éventuellement moi. Or, je ne me sentais ni la légitimité, ni le niveau pour répondre à quelques questions que ce soit. Aujourd'hui, ces conditions n'ont pas changé mais mon point de vue, si. Je trouve maintenant qu'il est plus convivial de pouvoir poster des questions ou des commentaires directement sous l'article. On est dans l'ère de l'internet 2.0, non ? (mais il est bien possible que je retarde Incertain)

Quoi d'autre ? Certainement de petites choses sans importance que j'ai oubliées... Quoi qu'il en soit, enjoy !

Retour programmé

Notre séjour en Corée touche à sa fin. Vacances longues s'il en est mais vendredi, l'avion nous ramènera en France, vers le quotidien, mais aussi vers les changements. Le sentiment est donc mitigé : entre la joie de revoir les amis et de préparer un futur que j'espère brillant ; et, déjà, la nostalgie d'un pays décidément aimable (dans le premier sens du terme) et de rencontres riches en expériences.

Je rentre donc, avec les mains pleines d'articles en préparation. Ce billet aura donc la saveur d'un teaser car il faudra attendre que je sois rentré dans notre Hexagone et installé confortablement devant mon ordinateur pour que je remette de l'ordre dans mes documents et dans mes souvenirs. Suivez donc le sommaire Clin d'œil

Lire la suite

Etape en Coree

Depuis quelques temps, je n'ai pas ecrit d'article, et pour cause : je suis en Coree, loin de mes livres et loin de mon ordinateur. Le sejour est loin d'etre fini mais, ayant initie un blog, j'ai pense que je me devais de donner de mes nouvelles, histoire que personne ne pense que je suis mort ou que ce site est a l'abandon. C'est donc d'un PC-bang (un cafe internet a la corenne) que j'ecrit (d'ou l'absence d'accent !).

Ceci dit, les nouvelles seront courtes car je compte faire des compte-rendus detailles, avec photographies et tout, a mon retour en France. Pour l'instant, c'est trop complique et chronophage de le faire ici. Mais pour un rapport d'etape, voici : deja 10 jours passes, un temple Stay de Seonmudo a Golgul-sa (sejour tres riche et beaucoup de choses a en dire, un peu de patience), la visite de Gyeongju (la derniere fois que j'y etais alle remonte a 1998 ou 99), des ballades en montagne (indispensables pour acquerir des jambes et des mollets "a la coreenne") et une bombance dont je paierai le prix plus tard sur les tatamis.

Le reste est a venir bientot, restez a l'ecoute Cool

Lire la suite

Passage de grades 2011

 

 

Dans notre Dojang, nous venons de (presque) terminer la fournée 2011 des passages de grade. Bien que la plupart d'entre les élèves aient réussi, parfois au prix d'une confirmation, force est de constater que des lacunes communes et récurrentes étaient flagrantes. Du point de vue du collège de ceintures noires (qui jugent la qualité des prestations des élèves), de grandes lignes en ressortent, orientant la pédagogie à mettre en oeuvre pendant les prochains cours.

Je pense que mettre ces conclusions sur ce blog est une bonne chose. D'abord comme aide-mémoire pour les enseignants de notre école, afin de ne pas oublier ce qui a été constaté et décidé. Pour nos élèves qui me lisent, c'est le rappel de ce qui leur a été transmis oralement après le passage de grade, à savoir les points que leurs professeurs voudraient voir améliorer chez eux. Ensuite, pour les lecteurs de ce blog qui ne font pas partie de notre école, je pense que cela peut leur être profitable de lire un retour d'expérience, à comparer avec la leur pour y déterminer les points communs et les différences. 

Allons-y gaiement !

Lire la suite

Un premier bilan

Une progression : 1999 vs 2010

 

Certainement qu'avant d'aller plus loin, puisque ce journal doit aussi me servir de maître-étalon dans ma progression, il convient de faire quelques bilans de celle-ci jusqu'à aujourd'hui. Car s'il n'y a pas de point de départ, comment calculer la distance parcourue ? 

Lire la suite

Un blog ?

 

J'ai longtemps refusé de faire un blog. Raconter sa vie, au jour le jour quasiment, me semblait être l'apothéose en terme de nombrilisme. En outre, concernant ce site, j'ai voulu m'en tenir à donner de l'information, via des traductions notamment, sans jamais m'y impliquer. Car mon but était de donner un éclairage aussi objectif que possible sur les Muye coréens. Aussi, donner mon avis ou parler de mes expériences me paraissaient donner un tour tout à fait subjectif au site, puisque oriénté à la lumière de ma seule (et limitée) expérience. Après tout, je suis loin d'avoir le niveau de professeurs ayant oeuvré toute leur vie pour leur art et leurs écrits sont bien plus éclairés et eclairants que tout ce que je pourrais produire, et je crois en outre à l'intelligence collective, toute création (martiale a fortiori) ne provenant jamais d'un seul et unique individu, mais d'une multitude d'apports et d'expériences divers.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×