Korea Connection 2012

wp-001329.jpg

Ce week-end a eu lieu le festival 2012 de l'association Korea Connection. Comme je travaillais le samedi, je n'ai pu m'y rendre que le dimanche mais, globalement, je crois que j'ai pu faire un tour assez complet pour en écrire un petit compte-rendu. En piste pour le show !

----------

Avant de parler des différentes activités et démonstrations, je voulais faire une petite remarque liminaire. J'ai en effet été très étonné par la fréquentation : les deux salles (une pour les démonstrations sur scène, l'autre pour les exposants) étaient bondées. Des jeunes, des moins jeunes, des fans de K-pop en grand nombre (et parfois un peu hystériques comme à la grande époque des Beatles), des fans d'une Corée traditionnelle en plus petit nombre, ...

Je me souviens de "mon époque" (vers 1995) où je découvrais la Corée et il n'y a aucune comparaison possible : ce pays était un quasi-inconnu en France. Presque rien au niveau culturel (livres, films, musiques, ...), peu de restaurants, pas d'internet non plus (ce qui joue beaucoup, il faut le dire : merci Youtube et autres réseaux) et, concernant son actualité, à part la scission Nord-Sud, rien sur le poste : bref, pour qui s'intéressait à ce pays à ce moment-là, il y avait peu d'informations disponibles et on se sentait un peu seul.

Et maintenant, voir tous ces jeunes et toute cette masse d'informations à portée de mains, tout ceci me laisse un peu sur mon derrière... Que dire sinon que cela va dans le bon sens et que la Corée, comme je l'ai toujours dit, mérite d'être connue et reconnue. Et on pourra critiquer quelques couacs ici et là dans l'organisation de ce festival, mais, mais, mais il a le grand mérite d'exister et d'être le témoin de cet engouement de beaucoup de Français pour ce petit pays !

----------

Bon, venons-en vite fait au festival lui-même.

wp-001328.jpg

Tout d'abord, concernant les exposants, il y avait vraiment de tout. En premier lieu, et c'est, je crois, l'objet premier de l'association, des exposants tournant autour de la K-pop : des vendeurs de disque, de vidéos et de goodies, des Karaoke ou encore des "tapis de danse" (oui, je ne sais pas comment ça s'appelle exactement). Je crois que ce sont ceux-là qui ont attiré le plus de personnes et, même si ce n'est pas mon univers, j'ai trouvé ça vraiment très bien. Il y avait aussi des diffusions de films et de séries à côté mais je n'ai pas eu le temps d'en voir un seul. Tout ce que je sais, c'est qu'il n'y avait pas de pop-corn en vente dans la salle Rigolant Il y avait aussi un styliste venu de Corée qui a exposé des Hanbok et, comme je portais moi-même un Hanbok pour notre démonstration de danse traditionnelle (mince, je viens de spoiler la fin de l'article Incertain), j'ai joué un peu le mannequin pour ce stand.

david-constant-hanbok.jpg

Premières photos pro avant de poser avec Adriana


A côté de ces stands commerciaux (il faut bien le dire, et il faut bien vivre aussi), il y avait aussi de nombreuses initiations aux arts martiaux, à la calligraphie et même en danse K-pop ! J'en ai profité pour revoir Jean-Sébastien BRESSY du Taekgyeon, Diego RODRIGUEZ du Hapgido, ainsi que Madame SHIN, mon professeur de calligraphie.

wp-001287.jpgwp-001288.jpgwp-001291.jpg

On pouvait aussi trouver des animations impromptues comme des percussions à l'extérieur par l'association Olsu, dont je félicite le talent et la bonne humeur communicative :

wp-001332.jpg

Nous passons ensuite aux démonstrations qui se passent dans un autre hall dédié. Il y aura ici aussi un peu de tout pour tout le monde : des démonstrations "traditionnelles" et des concours de danse K-pop. Faisant partie de la troupe de danse traditionnelle, je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de voir toutes les démonstrations et, comble de tout, pour celles que j'ai vues, mes photos rendent mal à cause de l'éclairage de la scène (et je n'ai pas d'appareil photo professionnel, donc...). Enfin, voici quand même quelques photos de notre représentation :

david-constant-danse-2.jpgdavid-constant-danse-1.jpg

david-constant-danse-0.jpgdanse-2012.jpg

Notre groupe de danse sur scène

----------

En conclusion, je crois pouvoir dire que ce festival est une certaine réussite. J'ai pu voir de près l'engouement d'une jeunesse pour des artistes coréens, ce qui peut paraître incroyable comparé à il y a quelques années. Ce n'est certes pas la Corée traditionnelle qui remporte les suffrages mais il y a tout de même un nombre non négligeable de curieux. Quoiqu'il en soit, peu importe la raison de l'attachement à la Corée, le festival a su réunir les différentes facettes de ce pays protéiforme et néanmoins attirant.

Commentaires (2)

1. Choihakseng 04/05/2012

Un petit mot du Haidong Gumdo, du Soo Bahk Do, et du Ninjutsu, avec pourquoi pas, des impressions, et des critiques :) Ils étaient là aussi !

2. dconstant 04/05/2012

Oui, ils étaient effectivement là mais je n'ai pas eu le temps de les voir (ce qui est dommage). Malheureusement, c'est ici un compte-rendu de ce que j'ai pu effectivement voir, pas réellement un article sur la Korean Connection dans son entièreté.

Ceci étant dit, je trouve très bien que plusieurs Muye aient pu être présents durant ce festival. J'ai même entendu du bien de leurs démonstrations. Cela montre leur diversité et il ne manquait que du Seonmudo pour être complet

Sinon, pour moi, le Ninjutsu, quels que soient la qualité de cet art martial et la qualité de la démonstration, n'avait pas sa place ici. C'est un des points négatifs de ce show : pourquoi inviter un art martial japonais ici ? Voit-on des démonstrations de Taegwondo aux festivals japonais ?

Mais bon, hormis ça, les arts martiaux coréens ont été, me semble-t-il, montrés sous leur meilleur jour et c'est là l'essentiel.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×