Baldobeop - le dégainé

(Texte librement traduit et photographies issues du livre "Haedong Geomdo Gyobon" de GANG Yeong-Uk)

 

Baldobeop (발도법, 拔刀法) est l'ensemble des techniques pour sortir rapidement le sabre de son fourreau. On trouve aussi ces techniques sous le nom de Kal Ppomneun beop (칼 뽑는 법).

Avec les techniques de rengainé (Chakgeombeop, 착검법, 着劍法), ce sont les techniques les plus élémentaires dans le combat réel au sabre. Si l'on ne peut pas bien appliquer ces techniques de dégainé et de rengainé, il est difficile de bien évaluer l'eficacité des positions du sabre entre ce premier et ce dernier mouvement. Si le début et la fin ne sont pas corrects, il est logique de ne même pas regarder ce qui se passe entre. Bien que le nombre des techniques de dégainé soit élevé, on peut saisir des principes communs. Dès que le sabre est sorti, au delà du mouvement et de la position de lame permettant d'égoutter le sang qui la tâche, le mouvement final reste le rengainage dans le fourreau. Concernant ce mouvement, tout en lisant le rythme de la respiration du partenaire, et tout en gardant le Jonshim (존심, 存心 : état d'esprit, à la fin de chaque action, d'attention permettant de, selon les circonstances, reprendre l'attaque contre le partenaire ou contre une tierce personne), et du fait que les clés de réussite de ce mouvement sont dans le respect d'un certain timing et d'une très grande précision lors de l'entrée dans le fourreau, c'est au travers d'un entraînement quotidien précis et régulier que l'on peut acquérir les lois et les principes du dégainé et du rengainé. Afin de pouvoir concentrer la force dans le dernier tiers de la lame, il faut aussi s'entraîner à tirer le fourreau vers l'arrière, vers le haut ou le faire pivoter.

Si l'on décompose précisément, ma main droite vient doucement saisir la poignée, elle dirige son pommeau en direction de sa cible ; puis la main gauche saisissant le fourreau et le tirant jusqu'à ce que son petit doigt atteigne le niveau de la ceinture, tout en repoussant légèrement le fourreau vers la gauche, je fais sortir la lame. Dans le cas où la distance avec le partenaire est suffisante, j'élève la lame jusqu'à hauteur de mon sternum (Myeongchi, 명치, 明治) :

 

Dans le cas où la distance avec le partenaire est trop proche, ma lame sortira 20 à 30 cm à la droite de son corps. Quand je dégaine vers le bas, je peux le faire selon le principe des trois temps (faible - moyen - fort), le dégainé se fait en un temps : la main gauche tirant le fourreau vers l'arrière alors que la main droite dégaîne immédiatement. A la fin du mouvement, la lame est horizontale ou légèrement vers le bas de manière à ce que le sang ou les saletés collées à la lame ne coulent pas vers le manche, pouvant gêner in fine ma saisie.