Him Gi'ul'igi - ébranler la force

(librement traduit d'un texte de KIM I-Su sur le site hapki.co.kr)
 
Him Giul'igi ("ébranler la force", 힘기울이기)n'est pas une technique en soi mais c'est un mouvement qui, du fait de notre énergie, contient l'attaque et annule la force de l'adversaire. Si ce mouvement n'est pas utilisé, il sera difficile d'enchaîner avec la technique suivante. Dans son livre "Hapgisul" paru en 1962, le professeur KIM Jeong-Yun parle de 4 types de Him Gi'ul'igi mais, dans "Hapgido" paru en 1978, les professeur MYEONG Gwan-Shik et KIM Jung-Taek en dénombrent 6.
 
De nos jours, de nombreux professeurs et étudiants ignorent l'importance de ce mouvement et le confondent parfois avec la notion d'esquive. Or, l'esquive est une autre technique liée au Hapki. Si la technique est placée directement, c'est plus facile. De même, il ne faut pas confondre Hapki et Him Gi'ul'igi. En fait, on ne peut approcher le concept de Hapki qu'au travers de ses nombreuses applications et l'une d'entre elles est Him Gi'ul'igi. Le Hapki n'est pas limité à une discipline corporelle, il est l'union de Mom (le corps, , ) et de Maeum (le coeur, 마음, ) au travers de Yushim ("coeur fluide", 유심, 流心). Him Gi'ul'igi est un des moyens d'expression du Hapki via une action physique. Il est aussi parfois appelé Giul'igi ("écoulement de l'énergie", 기울이기) par le professeur KIM Jeong-Yun ou Jungshim pae'atgi ("déplacer le centre", 중심 빼앗기)
 
Généralement, beaucoup pensent que Jungshin Pae'atgi ne concerne que la mobilisation de la balance des épaules de l'adversaire. Mais ceci n'est pas une vision complète. Mobiliser la balance des épaules n'est qu'une étape dans le Hapkisul (jap. : Aikijutsu). Basiquement, si l'on veut bien utiliser Him Gi'ul'igi, il s'agit en outre de mobiliser non seulement les articulations de son dos, de ses épaules et de ses poignets, mais en concentrant sa force depuis les doigts de la main jusque dans les doigts de pied, de contrôler tous les mouvements de l'adversaire. Il s'agit, au moment de l'attaque, de bloquer un instant le mouvement des épaules ou du dos de l'adversaire afin de l'empêcher de continuer ou d'enchaîner ses attaques. Et en profitant de l'affaiblissement du centre de l'adversaire, cela facilite les mouvements de notre technique suivante.
 
Quelques exemples de Him Gi'ul'igi :
 
- Daegakseon Milgisu ("pousser la main sur le côté", 대각선 밀기수)

 
- Ap Teugisu ("pousser vers l'avant", 앞뜨기수)

 


- Teugisu ("pousser vers le haut", 뜨기수)

 


- Dwi Teugisu ("pousser vers l'arrière", 뒤뜨기수)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×