[01] Jangchang - la longue lance


   à gauche, une lance coréenne, à droite, une lance chinoise

 

La lance longue se trouve insérée au début et à la fin du Muye Dobo Tongji (2 planches). on dit d'elle que "celui qui la maîtrise règne sur les autres arts". La norme pour cette lance longue se situe aux environs de 4 mètres 50 (1 jang et 5 cheok). Au tout début, celle-ci ne présentait qu'une pointe en bois pour une longueur de 4,2 mètres mais l'arrivée du métal ajouta la dureté nécessaire pour la rallonger de quelques 30 centimètres. Cette modification eut probablement lieu lorsque les Coréens s'allièrent avec les Ming pour lutter contre l'envahisseur Japonais (임진 왜란, Imjin Waeran), ce qui est reporté dans la description d'une charge montée effectuée depuis le château de Pyeong'yang (fin du 16ème siècle).

On trouve plusieurs types de lances longues, selon que l'on était de la piétaille ou un cavalier. Pour les cavaliers : Iwachang (이와창, fleur de prunier ou de poirier, lecture de hanja identique), Sagachang, Magachang, Geumgachang, Jangbishinchang, Ohyeonshinchang, Goedolchang, Goedochang, Amichang, Weolchang, Jiseolchang, ... Pour les fantassins : Somokchang, Yak'yuchang, Agyeongchang, Taeryeongpilchang, ...

La hampe était de préférence taillée dans un arbre qui pousse en bord de mer (Jillyeo ?), ou par défaut dans du bois de mûrier ou d'érable.

Voici ci-dessous les planches de début et de fin présentant deux formes de lance longue :