[philo] Haneul, Tang et Saram dans le Taegwondo

(texte issu du site taekwondobible.com)

Samjae est souvent représenté par trois branches bleue, jaune et rouge

 

Samjae (삼재, 三才) est le concept central qui porte l'ensemble de la philosophie du Taegwondo. Car le Taegwondo n'est pas seulement né des idées mais aussi des actions des Hommes, ce qui en fait un art ancré dans la réalité. En outre, le Taegwondo en tant que principe est mieux appréhendable par le concept de Samjae.

"L'origine de tout ce qui existe est la force motrice qui génère tous les changements en toutes choses, et qui a été nommée Do (도, 道)> d'une part et qui a aussi été nommée Yeok (역, 易) d'autre part. Aussi bien Do que Yeok font référence à la vérité indistinctive, qui représente l'essence des choses avant la discrimination opérée par Samjae. Il a été dit dans le Grand Apendice : “Yeok  contient comme dans un moule ou enclôt les transformations du Ciel et de la Terre sans aucune erreur ; par une adaptation en perpétuelle variation, il complète la nature de toutes choses sans exception".

Ainsi, Do est le nom donné du point de vue du "non-être" quand on se réfère à la figure non distinctive de l'Absolu, alors que Yeok fait référence au point de vue de l'"être" de cet Absolu. Qu'est-ce qui fait  "Ce qui est" et "Ce qui n'est pas" ? "Ce qui est" et "Ce qui n'est pas", c'est déjà opérer une distinction. Or quand il n'y a pas de distinction, on peut parler de Do en ce qu'il représente l'immuable. Alors que dès qu'il y a une distinction, chaque chose est différente de toute autre, ce qui est un produit de Yeok qui représente l'ensemble des changement du monde. Avec une compréhension complète de ceci, on en vient à savoir que Do et Yeok sont ouverts l'un à l'autre, pas du tout différents.

Suivant cette voie, la distinction commence au travers de Yeok, qui établit Samjae, la distinction entre Ciel, Terre et l'Homme.

Le Ciel (Haneul, 하늘, 天) représente tout ce qui change relativement, autrement dit ce qui n'a pas de forme en soi. C'est à dire que le Ciel en Taegwondo fait référence à la base ou à l'entièreté de l'existence. Quand je dis que le Ciel est la base de l'existence , cela fait référence à ses racines. Celles-ci déterminent les principes. Donc le Ciel est le principe de la Nature en premier lieu. Dans son sens symbolique, le Ciel signifie l'Univers. Tout comme la Terre fait partie de l'Univers, ainsi l'existence de la Terre vient après celle du Ciel. Quoi qu'il en soit, l'Univers contient un grand nombre de planètes. Pourquoi la Terre (planète) peut-elle être qualifié de Terre (élément) ? Parce que l'Homme y habite. Toute planète sans la présence de l'Homme ne possède que le seul élément Ciel.

Techniquement, Haneul réclame le vide. Il privilégie donc le travail des postures hautes au départ, des déplacements par suppression des appuis et l'abaissement du Jungshim. De préférence, le Taegwondo-in sera sans forme et dans le Non-agir (travail en réaction).

La Terre (Ttang, 땅, 地) représente tout ce qui est relativement fixe, c'est à dire ce qui a une forme concrète. Autrement dit, Ttang fait référence à tout ce qui se distingue. Puique cela se distingue, c'est relativement constant, au mons constant pour un temps. Si l'on se concentre sur le changement continu, rien ne reste tel qu'il est, alors rien ne peut etre distingué en tant que tel. Dès lors, Ttang en Taegwondo fait référence aux à ses éléments tangibles. C'est la Terre qui supporte l'Homme directement. La vie de l'Homme dépend des choses concrètes, donc les choses constantes même si elles ne sont que temporaires.

Techniquement, Ttang réclame le plein. On adoptera donc des postures basses au départ, des déplacements par appuis forts sur le sol et l'élévation du Jungshim. De préférence, le Taegwondo-in sera dans des postures marquées et dans l'Agir (travail en action).

L'Homme (Saram, 사람, 人) en Taegwondo fait référence à la subjectivité intentionnelle. La seule entité capable d'intention est vraiment l'Homme.C'est le seul capable d'un subjectivité propre à distinguer le Ciel et la Terre. Et par conséquence, s'incluant dans la distinction, l'Homme est la racine du principe de Samjae. 

Techniquement, Saram est entre Haneul et Ttang. Saram représente le choix tactique, l'intention d'utiliser l'un ou l'autre de ces deux éléments, changeant constamment, car c'est en l'Homme que le Ciel et la Terre trouvent leur union. Pour cela, il convient d'avoir un esprit vide et centré, permettant de passer fluidement d'un élément à un autre en fonction de sa volonté. 

 

La distinction opérée par Samjae trouve une expression au niveau du corps humain. Ainsi, "Nous pouvons distinguer les centres en fonction de Samjae (Haneul, Ttang et Saram). La tête, qui contrôle tous les mouvements par sa volonté, est le centre dominé par Haneul. L'abdomen, qui créée la vigueur tout comme la terre est la mère de toute chose, est le centre dominé par Ttang. Et la poitrine, qui exprime la vitalité entre le Ciel et la Terre, est le centre dominé par Saram". Cela signifie que chaque centre (tête, poitrine et abdomen) sont les fondations des mouvements, dont les bras et les jambes ne sont que les véhicules de leur expression.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×