Les Héritages Culturels Intangibles de Corée

Textes en partie tirés et traduits du site du Centre de l'Héritage Culturel


Emotion, Sagesse et Technique,
Passés de nos illustres Ancêtres
De leurs mains à nos mains,
De leur cœur à nos cœurs,
Depuis des temps immémoriaux.
Cet héritage d'une culture sans forme
Sera perdue à jamais
Si nous ne l'apprenons pas, ne la pratiquons pas
Et ne la protégeons pas dès maintenant.


En Corée, l'héritage culturel est divisé en plusieurs catégories selon sa nature : Trésors culturels tangibles, Trésors culturels intangibles, Matériaux folkloriques, Monuments et Structures traditionnelles. Il y a ensuite différentes graduation dans l'importance de l'héritage : Trésor National, Héritage culturel important, Matériaux historiques ou Monuments naturels.

Les Héritages culturels intangibles regroupent plusieurs sous-ensemble tels que le Théatre, la Musique, la Danse, les jeux et les rites folkloriques, les Arts martiaux, les Arts manuels et la Cuisine. Ils sont sélectionnés selon leur importance dans l'Histoire, dans l'Education, dans l'Art et/ou dans les particularités d'une Région. Il y a à peu près 111 héritages recensés en 2006.

L'Héritage doit être hérité, pratiqué et il est encouragé de le transmettre aux générations futures en en préservant la forme et le fond. parmi les étudiants qui auront acquis cet héritage, le meilleur sera sélectionné pour assister le Maître dans sa tâche de préservation et de transmission de l'héritage. Il prendra la charge à la suite de son Maître, et ainsi de suite.

Je vais faire un petit détail des différentes catégories d'Héritages Culturels Intangibles et j'essaierai dans d'autres post de détailler chaque aspect culturel (détailler en un seul post 111 Arts me semble un peu compliqué). Lançons-nous donc dans un rapide panorama :

 


1- Musique

Les Coréens adorent danser et chanter. Si la musique coréenne a été influencée par la culture chinoise, elle s'est développée de manière originale. Leur rythme se distingue par une structure non symétrique du type "lancer - élever - attacher - détendre" .

 


2- Danse

La danse coréenne trouve ses origines dans les rites et dans le folklore populaire. Elle s'est notamment développée dans les royaumes de Buyeo et de Goguryeo (période des Trois Royaumes). La danse ne fait pratiquement pas jouer le physique et l'aspect technique, mais plutôt l'esprit et l'intégrité corporelle. Les courbes douces sont préférées aux mouvements rectilignes forts. 



3- Théâtre

Le théâtre coréen consiste principalement en représentations masquées ou avec des marionnettes. Le théâtre de masques s'est développé à la période des Trois Royaumes, puis encore durant Goryeo et Joseon. Chaque région a développé un style caractéristique. On peut y voir beaucoup de danse, avec un accompagnement musical, ainsi que des rites bouddhistes ou des séances d'exorcisme chamanique. Il existe des pièces chantées et des pièces parlées. Elles se distinguent encore selon le type de public : nobles, moines ou paysans. Il n'y a aucune censure dans les thèmes abordés, c'était une sorte de défouloire social : on pouvait y voir des moines dépravés, des nobles ridicules ou des femmes plus habiles que les hommes.



4- Jeux folkloriques

Les Coréens adoraient jouer et cela se retrouve dans des sentences tel que "Ne pas travailler mais s'amuser". Les jeux peuvent ressembler à du théâtre mais la différence est que l'on est plus spectateur mais acteur. le but principal était évidemment de s'amuser ensemble, facteur de cohésion sociale important. On distingue trois types de jeux : les jeux populaires, les jeux rituels (lors des fêtes comme Nouvel An, etc.) et les jeux d'opposition d'équipes.



5- Rites

Les rites sont des cérémonies très formalisées envers les Dieux ou les ancêtres. Les rites religieux, à savoir le Chamanisme, le Bouddhisme et le Confucianisme, pourtant sérieux, se sont entremêlés dans l'inconscient collectif jusqu'à donner des rites joyeux, harmonieux et amusants dans la collectivité civile.



6- Arts martiaux

Il est connu historiquement qu'il y avait de nombreux Arts martiaux originaux mais la plupart ont été oublié ou n'ont pas pu être préservés. Quoi qu'il en soit, le Taekkyeon, le Ssireum et le Gungsul (tir à l'arc) ont continué d'être transmis de génération en génération. Jusqu'à maintenant, seul le Taekgyeon est reconnu comme Héritage Culturel Intangible (n°76)



7- Arts manuels 

Les Coréens fabriquaient eux-même les outils et les objets nécessaires à la vie de tous les jours : vaisselle, vêtements, meubles, ... Avec l'arrivée de bronze, puis du fer, ce fut au tour des armes et des ornements de se développer, surtout utiles comme facteur de cohésion à l'époque des Trois Royaumes (notamment via les signes ostentatoires de pouvoir). L'arrivée du Bouddhisme apporta aussi de nombreuses évolutions par le biais des objets de culte. On distingue comme sous-catégories de cet héritage les céramiques - le métal - le bois - les fibres (tissus, ...) - le cuir - le papier - la pierre 

 

8- Cuisine

La nourriture, l'habillement et l'habitat ont toujours été au centre des intérêts des Coréens, surtout la première. Elle se préparait différemment selon les saisons et selon les conditions régionales (montagnes, plaine, rivière, îles, ...). La cuisine diffère encore selon la température, la classe sociale, l'état de santé...

Date de dernière mise à jour : 30/10/2011