Stage de Seonmudo avec Frédéric Foubert, décembre 2011

wp-000848.jpg

Ce dimanche a eu lieu un stage de Seonmudo sous la houlette de Frédéric FOUBERT à Savigny sur Orge, dans un Dojang de Laurent TROCHET. Nous nous retrouvons vers 09h00 avec les autres participants qui viennent du Dojang de Laurent Trochet, du Dojang de Lydie ANGLIONIN, ainsi que de Nantes avec Yannick MARTIN. Et je dois dire que ce sont tous des gens de très bonne compagnie (comprendre qu'on s'est tout de suite trouvé des atomes crochus), ce qui sera confirmé au repas du midi.

Le stage est partagé entre parties pratiques et parties théoriques, de manière à former en deux ans de futurs initiateurs en Seonmudo pour la région parisienne (ce qui est une bonne initiative, vu que Toulouse est un peu loin Innocent ).

Nous commençons la session matinale par le travail de Shiminbeop (심인법, 心印法, Respiration et recentrage), suite de mouvements qui seront effectués après chaque série d'exercices pour retourner au calme. Puis nous passerons au Yuyeonggong (유연공, 柔軟功autrement dit Gymnastique Zen), une série de 18 mouvements destinés à faciliter la circulation énergétique. Autant dire que les étirements, le travail abdominal ou les mouvements dynamiques sont de très bons exercices pour le corps, mais c'est un vrai travail physique pas si évident. Mais tout est pensé pour la santé et le bien-être du pratiquant, et Frédéric n'aura de cesse de passer en revue les bienfaits de chaque mouvement, ainsi que leurs "dangers" selon la population de pratiquant. Puis nous verrons le travail du Yeongdong Jwagwan (exécution de mudras en position assise, dit Yoga assis), qui est un travail régulateur de l'énergie par une série de mouvements des bras et des mains.

L'après-midi, nous repassons en revue la gym zen et le Yoga assis, histoire que ces mouvements soient bien assimilés par tous. Mais le travail de cette demi-journée se concentrera sur la posture debout. Ainsi nous commencerons avec les frappes de paume (Jang jireugi : frappes doubles, gauche-droite, latérale croisée, haut et bas). Le point intéressant est le travail des genoux, des hanches et du torse qui, dans un mouvement d'arrière en avant, génèrent un force de frappe horizontale importante. Le deuxième travail aura pour objet le Yoga debout (Jidaeche, 지대체, 地大體), une série de déplacement en douceur où l'on recherche l'harmonie entre le mouvement et la respiration. Enfin, Frédéric nous montrera les deux premières postures du Gigong animal (Seon gigong) : le tigre et le dragon.

Concernant la théorie, dispensée entre chaque travail pratique, elle concernait l'histoire du Bouddhisme en Corée, l'histoire du Seonmudo, l'ancrage ou encore les 6 principes du Daegeumgangmun (대금강문, 大金剛門) et le Noble Chemin Octuple (cor.= 팔정도, 八正道, Paljeongdo). Car le Seonmudo ne se cantonne pas à des exercices physiques, mais il propose aussi une réflexion basée évidemment sur le Bouddhisme sans pour autant faire dans l'ostentatoire et le sectaire (Frédéric avait rappelé au passage que chacun pouvait pratiquer le Seonmudo, quelle que soit sa religion, sans être obligé d'adopter le bouddhisme comme religion personnelle).

En somme, ce fut un dimanche bien rempli, plein d'enseignements délivrés par un Frédéric Foubert habité par son art, disponible et généreux, aux mouvements et à la structure impeccables. Ayant participé à des temple-stay, je connaissais la majorité des exercices vus aujourd'hui ; mais démontrés et expliqués par Frédéric, je les ai certainement mieux compris et vus sous un autre jour qui en révèle la richesse. Qu'il trouve ici mes remerciements pour la qualité de son intervention d'aujourd'hui ! Et à bientôt au prochain stage !

Date de dernière mise à jour : 06/12/2011