Une courte histoire des Sabres coréens

(texte traduit et photographies du site gregorybrundage.tripod.com/koreanswords ; texte initialement édité par DC dans le forum kwoon.info) 

 

 

1 - Les épées de l'âge de Pierre

Les épées de l'âge de pierre de Corée datent au moins de -1.000 à -600 avant JC. Dans le Musée National Coréen peuvent être trouvées des épées en pierre, en bois, en bronze, en fer et en métal.

 

2 - Du fer au métal

Le premier usage du fer semble avoir eu lieu quelque part entre le 8ème et le 4ème siècle avant JC. La Corée a des gisements naturels de fer qui sont relativement élevés en carbone. Contrairement au fer chinois, les artéfacts ferreux de Corée ont une teneur en carbone supérieure à 0,5%. Cela facilite la production ferreuse parce que la fabrication traditionnelle du fer utilise un procédé de "carburisation" où le fer travaillé est tenu dans un feu de charbon durant des périodes prolongées de temps et où le carbone est ajouté via du fer frappé et plié, chauffé au rouge qui a été baigné dans des cendres. Vers 1.200 degrés centigrades, le carbone est absorbé par le fer. Au total, des feux très chauds et de fortes frappes sont nécessaires pour fabriquer le plus fin métal à partir du fer. La Corée a été bénie par la Nature d'avoir naturellement du fer à haute teneur en carbone pour commencer.

 

3 - Bref historique

Durant les 3ème, 4ème et 5ème siècles, les technologies apprises de Chine passèrent en Corée, puis au Japon. Il apparaît que le fer utilisé pour fabriquer les premières armes japonaises venaient de Corée jusqu'à à peu près le 5ème siècle (Ferris, 1996).

Il apparaît que durant la dynastie Baekje, le Japon était un état vassal de la Corée (NdDC : c'était un peu plus complexe que cela) et il y avait des relations étroites entre les Nations.

Une autre preuve confirmant le rôle de la Corée dans le développement précoce des armes japonaises vient de l'"Epée du Tumulus d'Inari-yama". Découverte au Japon en 1968, l'épée de fer contient une inscription de 115 caractères incrustés en or, marquant l'année 471. Selon les chercheurs Murayama et Miller (1979), les caractères contiennent des indicateurs linguistiques et ortographiques significatifs d'une origine ou d'une influence coréenne dans le texte des inscriptions. Elles suggèrent en outre que l'artisan était un Coréen du fait de preuve linguistique. Puisque Inari-yama et d'autres épées utilisaient le système coréen d'écriture nommé Idu, le chercheur en Histoire KIM Su-Hyung conclut qu'elles étaient originaires de Baekje (une dynastie existant de -18 à +663) (Hong, 1994)

Les épées les plus vieilles en Corée sont droites et à double tranchant. Les épées courbes apparurent tardivement durant la période Goryeo. Durant cette période, la fabrication des épées fut fortement influencée par la construction et par l'esthétique mongole. Prenant place entre 892 et 1259, la dynastie Goryeo finit avec la domination mongole de la péninsule. Bien que les Mongols échouèrent à coloniser le Japon, de nombreuses technologies de l'empire de Gengis Khan (1162-1227), inclue la fabrication des épées, atteignirent le Japon et dominèrent l'esthétique des épées dans la région de Kamakura, qui était le centre politique du Japon depuis 1192, pour une durée d'à peu près un siècle.

Les épées courbes coréennes peuvent être distinguées des japonaises dans le fait que les japonaises ont un canal longitudinal (ou sillon de sang) le long du bord contondant, alors que les coréennes n'en ont pas ordinairement. De plus, les coréennes ont tendance à être lisses du bord contondant au bord tranchant, sans lignes droites le long de la lame.

Jusqu'à la dynastie Joseon (1392-1905), les forgerons coréens d'épées étaient parmi les meilleurs du monde. L'art de la fabrication des épées commença à décliner durant la période Joseon quand le Roi I Song-Gye commença à transformer le pays d'une nation bouddhiste à une nation confucianiste. Le Néo-confucianisme conduisit au dédain des arts de la guerre. Auparavant, les forgerons habitaient dans le palais. Après ceci, ils furent relégués parmi les plus bas rangs de la société. En conséquence, la société militaire du Japon féodal encouragea la production d'armes, cependant que la société scholastique de Corée la méprisait. La technologie des épées finit par stagner.

Il y a à peu près 100 ans, les anciennes méthodes de fabrication des épées coréennes furent abandonnées. De nombreux facteurs entrèrent en compte : nouvelles méthode de fabrication du métal, l'utilisation d'armes à feu et l'occupation japonaise de la Corée.

Date de dernière mise à jour : 02/10/2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site