Relaxation coréenne

(Texte de Marie-Claire MICHAUD, praticienne en Shiatsu, formatrice en Relaxation Coréenne et techniques du Toucher ;  paru dans la "lettre du Shiatsu" n°13 de janvier 2009)

 

 

La relaxation coréenne, tout comme le Shiatsu, appartient aux traditions extrême-orientales, et elle est reliée à la grande tradition chinoise. Elle est toujours pratiquée en Asie - notamment en Corée - dans les villages, au sein des familles. JB RISHI, expert en massage et en énergétique chinoise, a recensé lors de ses nombreux voyages en Asie ces pratiques populaires. Sur cette base, il a développé la pratique de la relaxation coréenne, art du lâcher-prise et de la détente profonde.

La vibration, l'onde vibratoire, est spécifique de la relaxation coréenne. C'est une invitation au lâcher-prise, tant mental que physique. Elle nous incite à prendre conscience des tensions musculaires et articulaires que nous entretenons en permanence. Sphères physique et mentale étant liées, tout relâchement des tensions musculaires s'accompagne d'une détente psychique. Plus le receveur se laissera faire, plus il entrera dans une détente profonde et pourra bénéficier pleinement des bienfaits de cette pratique.

Une autre originalité de la relaxation coréenne est de lâcher le contact après chaque manoeuvre. Le rythme est donné par ce "porter-lâcher" qui procure une légère secousse. Ce temps de pause est une respiration, un léger temps d'intégration pour le système nerveux.

Cette pratique est bénéfique pour tous, avec certaines contre-indications. Il est préférable de ne pas pratiquer en cas maladie grave ou infectieuse (risque d'accélération des processus). On évitera certains mouvements sur des personnes équipées de prothéses de hanche ou de genou. Pendant la grossesse, il vaut mieux d'autres pratiques corporelles et se limiter à quelques mouvements, la personne allongée sur le dos.

Les enfants adorent les vibrations, étirements et ondulations. Ils jouent la "poupée de chiffon" à merveille. Les personnes âgées pourront, avec quelques précautions, tirer un grand bénéfice de cette discipline.

La relaxation coréenne est une pratique corporelle d'une grande richesse. Au niveau physiologique, la musculature se réchauffe et s'assouplit, les articulations retrouvent plus d'amplitude dans leurs mouvements. Il s'opère également un décrassage des toxines, cristaux, acide urique, emprisonnés dans les articulations et les tensions musculaires. La mise en mouvement des fluides - circulation sanguine, lymphatique et liquide céphalo-rachidien - est un véritable bain de jouvence pour nos cellules. De nombreuses actions réflexes se manifestent par le massage des pieds, des mains et du visage.

Les recherches actuelles en neuro-sciences ont démontré que les relaxations profondes et les techniques du toucher permettent à notre corps de secréter les précieuses endorphines et l'ocytocine, hormone du bien-être. Ces substances sont indispensables à la récupération et à notre bonne santé physique et mentale.

Certains le ressentent comme une "méditation en mouvement", d'autres comme un "Yoga pratiqué à deux". C'est une expérience unique pour chacun.

Cette pratique se marie très bien avec le Shiatsu et l'on peut facilement introduire des mobilisations des jambes ou des bras pendant un protocole de Shiatsu. C'est une façon de "préparer le terrain", d'ouvrir et de recentrer en même temps. Le relâchement musculaire et articulaire obtenu rend plus aisé et plus efficace le Shiatsu pratiqué ensuite. La nouveauté des sensations permet au receveur une détente mentale qui le rend plus réceptif.

Depuis que je l'ai découverte lors de ma formation Shiatsu chez Nathalie ALVAREZ, et par la suite à l'école du Toucher de Jean-Louis ABRASSART, cette pratique m'a toujours accompagnée. J'ai la chance actuellement de pouvoir la transmettre et la partager lors de stages d'initiation.

 

Démonstration de relaxation coréenne par l'auteur de l'article


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site