Dédicaces reçues

Je souhaitais présenter ici les dédicaces reçues de la part d'auteurs de livres martiaux que j'ai appréciés et que j'ai eu la chance de rencontrer. A l'instar d'un stage ou d'un cours, ces dédicaces sont une part dans ma progression en ce qu'elles sont autant des pistes de réflexion que de travail sur soi. Ils sont pour moi le l'expression d'une rencontre, d'un échange et d'un feeling.


 

精進修武 / 정진수무 / Jeongjin Sumu

La persévérance amène la maîtrise du combat

者 李容福 /저자 이용복 / Jeoja I Yong-Bok

 I Yong-Bok, auteur

15 nov. 1999

Dédicace signée par I Yong-Bok lors d'un stage donné à Paris, France, sur son livre "Taekgyeon Yeongu".

La sentence choisie reflète la prééminence du travail, de la persévérance, de la régularité sur l'inné dans l'acquisition d'un art martial. C'est aussi une indication que c'est sur la durée que l'entraînement doit se faire, jusqu'au lit de mort. Seul le découragement limite les progrès.


 

心身一如 / 심신일여 / Shimsin Il'yeo

Le coeur et le corps ne font qu'un

守舊大道 / 수구대도 / Sugu Daedo

 Protéger la grande Voie

両翼 / 량익 / Ryang'ik

 Deux Ailes (nom de moine)

Dédicace signée par le moine "Deux Ailes" lors des cours pris à Seo'ul en 2006, sur le livre "Seonmudo Daegeumgangmun 20 nyeonsa".

La première sentence fait référence à l'interaction psychosomatique. AInsi, tout travail bénéfique sur le corps aura des répercussions positives sur le psychisme d'un individu, e vice-versa. Les exercices de Gigong, par leurs bienfaits sur le corps, entraînent un relâchement de l'esprit ; et, en sens inverse, les exercices de méditations, détendant le mental, détendront aussi le corps. Un double effet, donc, qui passe par une harmonie, un équilibre entre ces deux entités, distinguéspar les hommes mais qui, au fond, ne font qu'un.


 

To David Constant

 à David Constant

武運이 함께 하기를 / 무운이 함께 하기를 / Muun i hamkke hagireul

 En compagnie de la bonne fortune martiale

2010년 새해에 / 2010 nyeon saehae e

Nouvelle année 2010

吾菴 金利洙 / 오암 김이수 / O-Am KIM I-Su

"O-Am", KIM I-Su

Dédicace signée par KIM I-Su (KIM Yi-Soo) lors des cours donnés eu début de l'année 2010 à Seo'ul, sur son livre "Hapgi Tamgu". O-Am est son pseudonyme (호, 號, Ho = nom d'artiste, d'auteur, de philosophe ou de maître).

Muun, c'était, en temps de guerre, un équivalent à "bonnes chances" qu'on lançait aux combattants, le voeu d'une victoire sur l'ennemi. C'est aussi un terme qui désigne le destin d'un guerrier, dont celui-ci devait parcourir toutes les étapes, tel une chemin immuable, afin d'acquérir maîtrise et réussite.

Date de dernière mise à jour : 24/10/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site